Blog

Fonds d’investissement AMUNDI AFD AVENIRS DURABLES ESR

Logo_d'Amundi

Fonds d’investissement AMUNDI AFD AVENIRS DURABLES ESR

Qu’est-ce qu’un fonds d’investissement

Un fonds d’investissement est un fonds de placement composé de valeurs mobilières géré par un professionnel sur les marchés financiers.

Il existe plusieurs familles de fonds d’investissement décomposées en diverses entités juridiques : SICAV et fonds commun de placement (FCP) par exemple. Attention, il est possible de placer des capitaux dans des fonds d’investissement européens depuis l’harmonisation de la juridiction européenne.

Les SCPI, Société Civile de Placement Immobilier, peuvent aussi être considérées comme étant des fonds d’investissement étant donné qu’il s’agit d’une structure d’investissement de placement collectif.

Pour résumer, ces véhicules sont en général à capital variable, ce qui autorise et encourage un marché secondaire, et considère les investisseurs comme des associés « actionnaires » .

L’autorité des marchés financiers (AMF) est le régulateur institutionnel du secteur et impose son contrôle sur plusieurs tableaux : transparence (stratégie d’investissement), type d’actifs financiers éligibles, mode de gestion, frais, cotation du prix de la part, fréquence de calcul du prix (valorisation), objectifs de gestion et de placement.

Les différents types de fonds de placement

Les fonds de placement se décomposent en 3 grandes familles (en fonction de la nature des actifs qui composent le fonds) par ordre croissant de risque : monétaire, obligations et actions.

Premièrement les fonds monétaires sont des véhicules d’investissement qui investissent leurs actifs à échéance très court terme. La logique est d’investir sur des actifs offrant un profil de risque très faible et de fait de probabilité de gains proche des livrets bancaires (donc pas très élevé). Ces fonds sont donc à privilégier pour des horizons de placement plutôt court terme, car le profil de risque limite le risque de perte. Ils peuvent tout de même être pertinent de les utiliser dans le cadre d’une diversification de portefeuille ou de sécurisation de l’enveloppe.

Deuxièmement les fonds obligataires sont, comme le nom l’indique, investis sur des titres de créances obligataires. En effet une obligation est de la dette adossée à un titre émis par un Etat ou encore une entreprise. De fait, lorsque l’on achète un titre obligataire, on prête de l’argent à celui qui à émis l’obligation. La rémunération provient d’intérêts reversés tout au long de la vie de l’obligation et au terme, l’émetteur de l’obligation doit rembourser le capital emprunté à l’investisseur. Un fonds obligataire est un fonds un peu plus risqué qu’un fonds monétaire, mais propose tout de même un profil de risque faible. Attention, le capital n’est garanti est il est possible de réaliser des pertes sur les fonds obligataires.

Enfin, la dernière catégorie de fonds sont les fonds actions. Les fonds actions investissent sur des actions de sociétés cotés. Lorsque l’on achète une action, on achète une part du capital de l’entreprise, c’est-à-dire une part de propriété de l’entreprise avec les droits qui y sont rattachés.

Ainsi, les gains peuvent se répartir de 2 manières principales : augmentation du prix de l’action (si la société a de bons résultats par exemple) et distribution d’un pourcentage du profit réalisé par l’entreprise sous forme de dividendes. Ainsi il existe des fonds appelés de « distribution » qui reversent aux associés du fonds de placement les dividendes générés par les actions.

Les fonds actions sont les plus nombreux sur le marché et sont composés en général de 100 à 150 actions différentes. Ces actions sont minutieusement sélectionnées par le gérant du fonds ou encore en fonction d’un indice qu’il faut répliquer (les ETF). En fonction des fonds des stratégies d’investissement sont mises en place en fonction :

  • du secteur d’activité
  • du secteur géographique
  • de la capitalisation de l’entreprise

Pour diminuer le risque de perte en capital il est conseillé par l’AMF d’avoir un horizon de placement plutôt long terme. En effet sur le long terme les actions sur-performent nettement les fonds monétaires et obligations. Attention, là aussi il n’y a pas de garantie en capital et si même historiquement et statistiquement les performances sont élevées à long terme personne ne pourra vous le garantir contractuellement. En effet les performances passées ne garantissent en aucun cas les performances futures du fonds (même si elles peuvent donner un ordre de grandeur et une idée de la méthode de gestion pratiquée et donc du risque).

Ainsi il y plusieurs classements qui délivrent une hiérarchie entre les différents fonds et gérants. Il faut donc avant d’investir se renseigner sur la maison de gestion, le gérant, et comparer le marché dans sa globalité. De nombreux sites tels que Morning-Star sont d’excellents outils pour sonder le marché de manière efficace.

Le risque est mesuré par la volatilité du prix de la part du fonds. Plus le prix varie de manière importante et plus l’actif est risqué. De même, plus la variation du prix de la part du fonds est élevée et plus le potentiel de gain qui y est rattaché est élevé également.

Pour faire les bons choix, il faut simplement se rapporter à son profil de risque pour se situer et se positionner sur les différents types de fonds de placement.

La mise en place d’un fonds de placement

Chaque fonds de placement appartient à une société de gestion. Ces dernières sont soumises à des réglementations précises sur le plant :

  • comptable : chaque fonds possède une comptabilité assurée par un acteur indépendant
  • précision sur le mode de gestion et la stratégie d’investissement/degré de risque
  • possibilité de voter lors des assemblées générales pour les fonds qui possèdent des actionnaires (SICAV)

Un gérant est responsable de la gestion de chaque fonds. Ils prennent la responsabilité, au nom des investisseurs, d’acheter ou de vendre des actifs en fonction de la stratégie affichée. Des arbitrages sont réalisés en fonction de la conjoncture et de l’actualité économique.

Les actifs détenus répondent à une logique de diversification. En effet, en fonction de la classe d’actifs sélectionnée et de la complémentarité des titres les cycles baissiers et haussiers peuvent être mesurés et aménagés par le gérant et ses équipes d’analystes.

Des approches sectorielles (c’est à dire par secteur économique), par zone géographique, par capitalisation et degrés de risques peuvent être mises en oeuvres.

Exemple du fonds AMUNDI AFD AVENIRS DURABLES ESR

Le fonds Amundi AFD Avenirs Durables ESR est un fonds diversifié (actions et obligations) qui a la possibilité d’investir sur des actifs de classes internationales. Il a été créé en février 2010 et est coté en euros. Comme tout fonds diversifié, son degré de risque est plutôt faible : sur une échelle de 3/7.

Niveau de risque

 

niveau de risque amundi

 

L’objectif du fonds est de surperformer l’indice de référence EONIA (Euro OverNight Index Average). Ce dernier correspond au le taux de référence journalier des dépôts interbancaires au sein de la zone euro.

Le choix des actifs éligibles doit par ailleurs correspondre à une logique d’éthique « socialement responsable ».

Rendement annuel des derniers exercices

 

rendement annuel amundi

 

Composition du portefeuille

Le fonds Amundi AFD Avenirs Durables ESR est logiquement composé à plus d’un tiers d’obligation. Comme le prospectus lui autorise, la part des actions est importante avec plus de 27 % investi en action. Les liquidités représentent plus de 20 % ce qui là encore cohérent puisque le profil de risque du fonds est assez faible. Ensuite le reste du portefeuille est composé d’obligations convertibles (en actions) et de divers actifs. La durée moyenne des obligations est inférieure à 7 ans pour mieux maitriser les maturités et le risque.

Amundi privilégie au sein de son fonds d’autres fonds qu’elle gère en interne. Cela permet à la maison de gestion de mieux connaitre ses fonds et de piloter au mieux les performances. De fait Amundi Crédit Euro ISR tient la part belle dans le portefeuille avec presque 20 % des lignes du portefeuille. Ce dernier est un fonds obligataire ISR qui respecte plusieurs critères : éthique, obligataire et développement durable.

Ainsi dans les principales lignes, près de 70 % du portefeuille est composé d’actifs socialement responsables.

Les grandes capitalisations offrant plus de garanties en terme de solvabilité sont très dominantes : 65 %. La zone euro est aussi préférée avec plus de 40 % du portefeuille devant le Royaume-Uni pour 13 %. Ensuite vient les États-Unis est l’Asie.

Le secteur technologique est présent avec près de 18 % des lignes suivies par les services financiers avec 14 %, le secteur de la santé 13 %, l’industrie avec 12% et les services publics avec presque 10 %.

Le gérant propose donc une belle diversification typologique.

Articles similaires

Partager cet article :

Laissez vos coordonnées !

Un spécialiste vous rappelle pour vous accompagner dans votre projet d’investissement en SCPI gratuitement.


Verification anti-spam. Veuillez laisser ça vide.

Informations

Portail-SCPI est Le Portail indépendant d'information et de conseil sur l'investissement en SCPI.

  • Adresse: 131 Av. Charles de Gaulles, 92200 Neuilly-Sur-Seine
  • Email: contact@portail-scpi.fr
  • Phone: 09.72.54.48.38 (Gratuit)

Joignable

  • Lundi - Vendredi - 9h à 19h
  • Samedi - dimanche - Fermé