SCPI dans l’assurance-vie

Les SCPI dans l’assurance-vie permettent d’apparier les deux passions des épargnants français: l’immobilier et l’assurance-vie.

Les SCPI dans l’assurance-vie: présentation

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a pour objectif d’offrir un patrimoine immobilier professionnel au détenteur. Ainsi, les SCPI au sein du contrat d’assurance-vie octroient plusieurs effets positifs et négatifs à l’investisseur.

En effet, le premier avantage est la rentabilité puisqu’au sein des SCPI le taux de rendement moyen est actuellement de 4,60%, qui est couplé aux avantages de l’assurance-vie. Ainsi, le principal effet favorable est l’enveloppe fiscale que représente l’assurance-vie qui permet d’englober les revenus de la SCPI au sein d’un même fonds qui ne seront pas imposés fiscalement.

En outre, ce dispositif engendre des revenus immédiats, dans la mesure où les parts de SCPI permettent de recevoir trimestriellement des revenus et cela dès l’entrée en capital. Ces loyers vont servir à racheter automatiquement des parts de SCPI.

Fiscalité avantageuse de l’assurance-vie pour la SCPI

Il y a donc une absence de fiscalité sur ces revenus car ils restent au sein même du contrat. Un point bénéfique concerne le prix de souscription puisqu’il est réduit et ceci grâce à un prix de décote qui évolue en fonction du choix de la SCPI et surtout du contrat choisi.

De plus, si l’assuré souhaite vendre ses parts, l’assureur se doit de les racheter, bien que celui-ci ne soit pas dans la certitude de pouvoir les revendre sur le marché secondaire, d’où le risque élevé pour l’assureur. C’est l’assureur qui supporte le risque de liquidité et non l’investisseur.

Cependant il existe quelques effets pernicieux des SCPI en assurance-vie pour l’investisseur qui sont les frais du contrat d’assurance-vie, une impossibilité d’emprunt contrairement à un investissement en immobilier classique, ni de démembrement possible.

Il y a une restriction de choix concernant les SCPI, car les SCPI éligibles en assurance-vie sont plus restreintes. Un autre effet négatif concerne l’aplomb des compagnies d’assurance-vie, qui dans le cas d’une faillite compliquerait le placement dans l’unité de compte.

Les SCPI dans l’assurance-vie: mode de fonctionnement

Il s’avère que les SCPI en assurance-vie détiennent une palette de fonds très limitée. Pour en trouver, il faut passer par un conseiller en gestion de patrimoine ou par le biais d’internet.

Le leader sur le marché des SCPI en assurance-vie est Net Life de Spirica qui offre une gestion libre sur un contrat de type multisupports à durée viagère ou déterminée libellé en unités de compte ou en fonds euros.

Spirica propose le meilleur support financier sur le marché avec le support fonds en euros Actifs Général. Spirica est une filiale du Groupe Crédit Agricole Assurances qui est la première banque d’assurance en Europe, et le deuxième groupe d’assurance-vie en France en termes de primes collectées.

Le fonctionnement est tel qu’il faut verser en initial 1 000€ sur un ou plusieurs supports, puis 500€ minimum repartis librement entre un ou nombreux supports et enfin en programmant 150€ mensuellement, puis 300€ trimestriellement entre un et plusieurs supports.

En outre, il existe une possibilité d’effectuer des arbitrages réalisables directement en ligne.  Concernant l’entrée aucun frais n’est pris en compte, de surcroît, la sortie des fonds est réalisable à tout moment, avec des rachats partiels ponctuels, des rachats partiels programmés ou un rachat total.

Les SCPI dans l’assurance-vie permettent de réaliser un judicieux montage pour un investisseur recherchant la rentabilité alliée à une optimisation fiscale.