bulle scpi

Les SCPI sont devenues, le mode d’investissement en immobilier le plus prisé des épargnants, et ce, pour de nombreuses bonnes raisons.

En effet, en plus de garantir aux investisseurs la perception de revenus réguliers, elles présentent des avantages non négligeables comme la mutualisation du risque locatif,  la diversification du patrimoine, la gestion déléguée, etc, et le cadre réglementaire qui les entoure, en fait un placement sécurisé.

Cependant, le succès des SCPI soulève la question de la formation d’une bulle immobilière et plus particulièrement une bulle SCPI, et ce, d’autant plus, que l’essence même des SCPI est d’investir dans de l’immobilier.

SCPI, une bulle immobilière en formation ?

Il est désormais indéniable que les SCPI rencontrent un énorme succès auprès des épargnants. Les chiffres de ce support d’investissement en témoignent. Au cours de l’année 2015, les SCPI à elles seules, ont réalisé une collecte nette de plus de 46% par rapport à leur niveau en 2014, collecte qui se chiffre à 4 275 milliard  €.

De plus, l’augmentation exponentielle du volume de collecte réalisé par les SCPI a bien entendu contribué à l’augmentation de la valeur de capitalisation qui atteint désormais les 37 823 milliards € pour un taux de distribution moyen de 4,85% sur la même année.

Le niveau de collecte des SCPI laisse donc sous-entendre un niveau élevé de fonds à investir dans des actifs qui se doivent d’être des actifs de qualité afin d’assurer un bon rendement aux investisseurs sur un marché fortement concurrentiel (sont présents sur ce marché, les institutionnels, mais aussi certains particuliers).

Selon un rapport du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), les investissements massifs réalisés par les SCPI provoquent une surévaluation du marché immobilier et à terme, un risque de bulle spéculative pèse sur le marché: les prix du marché de l’immobilier d’entreprise s’envolent, mais les loyers stagnent.

La bulle SCPI, à quoi serait-elle due ?

Au vu de certains éléments du marché des SCPI, nous pensons qu’il ne peut y avoir formation d’une bulle SCPI, d’autant plus que :

La collecte des SCPI : Les sociétés de gestion des SCPI veillent à maîtriser la collecte des SCPI dont elles ont la gestion. En effet, elles procèdent soit à une suspension de la collecte et donc des souscriptions, soit à un arrêt de celles-ci afin d’éviter d’avoir  des fonds trop importants à investir sans pour autant avoir la contrepartie, en l’occurrence, les actifs immobiliers.

La conjoncture économique : En cas de remontée des taux, les loyers aussi connaîtront une augmentation, ce qui impactera positivement la rentabilité des SCPI.

La politique d’investissement des SCPI : Les SCPI investissent à l’étranger afin de ne pas créer une surchauffe sur le marché immobilier local et surtout de pouvoir faire bénéficier des perspectives économiques des pays étrangers tels que l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal aux investisseurs.

Les SCPI sont avant tout un véhicule d’investissement sur le long terme et elles ont pour objectif de procéder aux meilleurs choix d’investissement afin de réaliser de bonnes performances tout en veillant à la protection des investisseurs, c’est pour cela qu’elles disposent d’une politique bien établie.