Crowdfunding immobilier vs SCPI

Crowdfunding immobilier : définition

Le crowdfunding immobilier ou financement participatif est une nouvelle forme d’investissement dans l’immobilier. En effet, cette forme d’investissement a vu le jour récemment en Europe, en 2011 et constitue une alternative pour les investisseurs qui souhaitent accéder à l’immobilier à partir d’un faible ticket d’entrée.

Le crowdfunding immobilier consiste donc en la mise en commun de la part de plusieurs investisseurs, de fonds en vue du financement d’opérations immobilières. En d’autres termes, les investisseurs, à plusieurs, financent une ou des opérations immobilières au terme de laquelle, selon les termes au contrat, l’investisseur récupère sa mise, majorée d’intérêts.

En résumé, il s’agit en quelque sorte, d’un prêt puisque c’est un financement collectif d’un projet. Selon l’IEIF, « Le financement participatif, plus connu sous le terme anglo-saxon de crowdfunding (littéralement «financement par la foule»), appliqué à l’immobilier, repose sur une mécanique simple et séduisante : d’un côté, des particuliers souhaitant investir dans un projet qu’ils espèrent porteur de plus-value ; de l’autre, dans la majorité des cas, un promoteur ayant besoin d’augmenter ses fonds propres pour financer une opération de construction et obtenir un emprunt bancaire.

Entre eux, un intermédiaire qui collecte les fonds des premiers pour les transmettre aux seconds… »

Rendements et durée

Le rendement d’une opération de crowdfunding immobilier dépend fortement des risques que renferme l’opération concernée et de certaines autres modalités. Il faut savoir que la rentabilité varie également d’une opération à l’autre.

En terme de durée, dans une opération de crowdfunding immobilier, les capitaux peuvent être immobilisés pendant une durée allant de 12 à 24 voire 36 mois.
C’est seulement au terme de cette durée, que les investisseurs pourront percevoir les dividendes issus de leur investissement.

Formes

Le crowdfunding de manière générale revêt trois formes : le prêt participatif, le don et le crowfunding en capital.

Crowdfunding de type dons

Il faut savoir que le crowdfunding de type don porte sur des projets associatifs ou culturels. Il peut être avec ou sans contrepartie.

Le prêt participatif ou le crowdlending

Le crowdlending, permet de prêter et donc de financer des entreprises, généralement de type PME dans le cadre des projets que ceux ci souhaitent développer. Le prêt peut alors être rémunéré ou non.

Enfin, le crowdfundig en capital qui suppose une prise de participation au sein du capital de l’entreprise en contrepartie du financement d’un projet.

Le secteur immobilier n’est pas resté en marge de cette nouvelle forme de financement. En effet, le crowfunding est devenu, l’une des méthodes de financement et d’investissement les plus prisées par les investisseurs sur ce secteur. La levée de fonds peut être réalisée par le biais de deux types de produits financiers : les actions ou les obligations.

Fonctionnement

Le crowdfunding immobilier consiste à effectuer soit un prêt obligataire soit en la souscription d’actions en vue du financement d’opérations immobilières.

Pour rappel, le crowdfunding de manière générale permet de mettre en relation, des entreprises, des particuliers ou des promoteurs immobiliers et des investisseurs, disposant de capacités de financement. Cette mise en relation se fait par l’intermédiaire de plateformes dédiées.

Pourquoi se tourner vers le crowdfunding immobilier ?

Pour les promoteurs immobiliers, se tourner vers le crowfunding permet d’obtenir un financement de leur projet, en évitant, les conditions de plus en plus durcies, des établissements financiers notamment les banques.

Pour les investisseurs, le crowdfunding permet entre autres :

  • de donner une orientation diversifiée à leur patrimoine. En effet, divers types de projets immobiliers et donc de biens sont financés par ce biais : les investisseurs ont donc accès à une diversité d’investissements.
  • De placer leur épargne en réalisant des investissements pouvant leur rapporter des rendement allant jusqu’à 10%.
  • L’accessibilité de la solution d’investissement.
  • La possibilité de choisir le projet et donc les actifs que l’on souhaite financer.

Comment réussir son investissement en crowfunding immobilier ?

Comme pour tout investissement, celui dans le cadre d’un crowfunding immobilier, doit être réalisé en tenant compte d’un certains nombre de critères.

Risques

Comme tout investissement, le crowdfunding immobilier n’est pas sans risques.

En effet, il existe un risque de perte de tout ou partie du capital investi qui peut être notamment du fait de la faillite de l’entreprise qui porte le projet ou d’autres facteurs.

De plus, ce type d’investissements s’effectue généralement en ligne via des plateformes spécialisées. De ce fait, il est important, avant d’investir, de :

  • choisir avec minutie, la plateforme par laquelle l’on souhaite passer notamment, vérifier si la plateforme est immatriculée auprès des autorités réglementaires ;
  • s’informer sur le ou les projets : la plateforme doit fournir aux potentiels investisseurs, les informations et caractéristiques sur les projets qu’elle propose (critères de sélection, présentation et caractéristiques de financement, les frais, etc)

Crowdfunding immobilier vs SCPI : deux produits innovants

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) sont des sociétés qui ont vocation à collecter des fonds auprès du public afin de se constituer un parc immobilier. La SCPI s’occupe de ce parc qui porte sur différents types d’actifs selon la SCPI et en reverse les revenus aux investisseurs (associés).

La SCPI connaît un vif succès auprès des investisseurs en raison notamment des avantages qu’elle présente et qui présente des similitudes par rapport au crowdfunding immobilier. Ainsi, il faut noter que, dans le cadre d’un crowdfunding immobilier vs SCPI, celles ci présentes des points communs :

  • Objectif de création de capital, de revenus complémentaires
  • outil de diversification patrimonial
  • activités réglementées
  • capital et rendements non garantis

Toujours dans la même logique (crowdfunding immobilier vs SCPI), des différences notables existent entre ces deux types de placement. Ainsi :

DIFFÉRENCES

SCPICrowdfunding immobilier
Type d’investissementIndirect
Durée du placementLong termeCourt et moyen terme
Type d’actifsImmobilier tertiaire (bureaux, commerces)Immobilier résidentiel
Outils de souscriptionAcquisition de partsInvestissement lors d’émissions d’obligations
Niveau de risque (perte de capital, rendements non garantis)Risque modéréRisque élevé
Secteur géographiqueFrance et étrangerFrance
MutualisationForte (divers type d’actifs dans différents secteurs géographiques)Faible ( un projet porte sur un actif en particulier)
LiquiditéBonneInexistante

Crowfunding immobilier vs SCPI : choisir entre ces deux types d’investissements dépend du profil patrimonial de l’investisseur. Il convient de tenir compte des avantages et inconvénients mais aussi des différences entre ces deux investissements. Il ne faut surtout pas hésiter à avoir recours aux conseils d’un professionnel avant de se positionner.