investissement en scpi lorsqu'on est étudiant

Alors que les diplômes sont toujours plus valorisés en France dans l’optique de trouver un emploi stable et bien rémunéré, les étudiants se tournent de plus en plus vers des études longues, souvent en école de commerce.

Ces études sont souvent payantes, mais pas toujours. Dès lors qu’on est étudiant, ou même en alternance, on peut prétendre à un prêt étudiant auprès de son établissement bancaire.

Absence de frais de dossiers, taux d’intérêt faible, franchise totale ou partielle pendant la durée des études… Le recours à un prêt étudiant peut s’avérer très intéressant afin de commencer à investir.

Les conditions avantageuses des établissements bancaires

Aujourd’hui les conditions pour un prêt à la consommation sur 5 ans sont en moyenne de 3 à 5%. Pour un étudiant, la majorité des établissements proposent des prêts avec des taux d’intérêt inférieurs à 1%, en moyenne 0,9% peu importe la durée de remboursement. Emprunter via à un prêt étudiant coûte donc beaucoup moins cher qu’un emprunt classique.

Qui dit prêt étudiant dit remboursement différé. En effet l’étudiant n’a par définition pas ou très peu de revenus et donc pas la capacité de supporter des mensualités de crédit pendant ses études.

Les établissements bancaires mettent ainsi en place un système de franchise, totale ou partielle. Dans le cadre d’une franchise totale, l’étudiant supportera uniquement les charges liées à l’assurance du crédit tous les mois. S’il opte pour une franchise partielle, il remboursera les intérêts et l’assurance pendant la période de différé.

On parle de différé de remboursement puisque le capital – qui constitue la plus grosse partie de la mensualité de crédit- n’est remboursé qu’à la fin des études de l’emprunteur.

Se constituer un patrimoine immobilier dès le plus jeune âge

 Un investissement en SCPI de manière générale permet de percevoir chaque mois ou chaque trimestre des revenus fonciers liés aux loyers encaissés par la SCPI au titre de son patrimoine immobilier. Avec un rendement de 4,63% en moyenne pour l’année 2016, l’investissement en SCPI demeure un des plus rémunérateurs du marché alors que le risque – même s’il existe car le capital n’est pas garanti – demeure mesuré par rapport à des investissements sur les marchés financiers, plus volatiles que le marché immobilier.

Les revenus perçus sont donc des revenus fonciers, soumis à une imposition assez lourde (Prélèvements sociaux + Tranche Marginale D’imposition).

Un investissement en SCPI lorsqu’on est étudiant applique les mêmes principes et de ce fait, l’étudiant ne sera pas imposable, ne percevant pas assez de revenus. L’impact fiscal est donc faible.

Les revenus perçus sont très peu impactés par la fiscalité, et l’étudiant ne rembourse que l’assurance des mensualités de crédit pendant toute sa scolarité !

Investissement en SCPI losqu’on est étudiant : exemple concret

 Prenons un exemple concret qui peut être rencontré par bon nombre d’étudiants français. Un jeune toulousain, fraichement diplômé d’un Baccalauréat S va poursuivre ses études à Paris dans une école de commerce. La durée de ces études est de 5 ans, pour un coût total de 40 000€ (8 000€/an). Ses parents lui assurent le paiement de ses charges courantes (chambre étudiante, nourriture etc).

Son établissement lui pose les conditions suivantes : franchise partielle pendant 5 ans (remboursement mensuel des intérêts de 37,5€), taux à 0,9% avec des mensualités pendant 5 ans suite au différé de remboursement de 435€. Notre étudiant part pour un emprunt de 50 000€ et souhaite donc investir 10 000€ en SCPI.

Dans le cadre d’un investissement en SCPI de 10 000€, en prenant comme base le rendement moyen 2016 de 4,63% sans revalorisation du prix de part, il percevra chaque année 463€. Au bout de 5 ans, il aura donc perçu 2315€ et se sera constitué un patrimoine immobilier de 10 000€.