SCPI de déficit foncier

SCPI défiscalisante

La SCPI de déficit foncier

Fonctionnement SCPI de déficit foncier

L’investissement en SCPI de déficit foncier consiste à acheter des parts d’une SCPI qui va être gérée par une société de gestion. Cette société de gestion va investir dans des biens immobiliers avec travaux. Ces travaux vont générer des charges. Ces charges sont considérées dans le cadre des revenus fonciers comme un déficit foncier qui va venir se soustraire aux revenus fonciers de l’investisseur. Il s’agit donc d’un investissement permettant de défiscaliser une partie des revenus fonciers de l’investisseur. Les investissements sont réalisés dans des immeubles d’habitation en mauvais états qui nécessitent une rénovation.

Dans un investissement en SCPI de déficit foncier, la quote-part des travaux représente de 40 à 60 % de l’investissement global. Ces dépenses de travaux vont pouvoir être imputées par l’investisseur en tant que déficit foncier sur une période de 1 à 3 ans. Pour profiter de cette déduction fiscale, l’investisseur doit conserver ses parts au moins trois ans après la dernière année de défiscalisation. Il convient de bien sélectionner la SCPI de déficit foncier avec un professionnel de la gestion de patrimoine.

La période de collecte et d’investissement dure environ 3 ans pour une SCPI de déficit foncier. La durée de location du parc immobilier est de 10 ans. Durant cette période, l’investisseur va alors encaisser des loyers en plus du déficit foncier généré les premières années. Le patrimoine est ensuite liquidé sur une période de 2 à 5 ans. L’investisseur récupère alors son capital.

Fiscalité SCPI de déficit foncier

La SCPI de déficit foncier va générer un avantage fiscal grâce aux travaux réaliser dans les biens immobiliers acquis par la SCPI. Dans le cadre des revenus fonciers, il est effectivement possible de créer du déficit foncier grâce à des charges. Les travaux vont donc générer des charges et donc du déficit foncier dans la limite de 10 700 € euros par ans et par foyer fiscal. Le déficit foncier est repérable pendant 10 ans.

Plus précisément, les dépenses de travaux vont représenter entre 40 et 60% de l’investissement global. C’est cette somme qui va pouvoir être imputée en tant que déficit foncier pour l’investisseur. Cette déduction va être étalée sur une période de 1 à 3 ans en fonction de la SCPI à laquelle l’investisseur va souscrire. Toutes ces informations sont connues à l’avance et sont à étudier en détail avant toute souscription.

Exemple d’investissement SCPI de déficit foncier

Pour un investisseur qui va acquérir 50 000 € de part de SCPI de déficit foncier avec une quote-part de travaux à 60%, 30 000 € vont pouvoir être rajoutés en tant que déficit foncier. Si la déduction est sur trois ans par exemple, environ 10 000 € par ans vont être générés dans la case déficit foncier pour l’investisseur.

Si cet investisseur a par exemple 15 000 € de revenu foncier, avec les 10 000 € de déficit foncier, il ne va être imposé que sur 5 000 € (15 000 – 10 000).

Les autres types de SCPI fiscales

Vous souhaitez mieux comprendre les SCPI fiscales et connaître les différentes types de SCPI fiscales qui existent ?

Laissez vos coordonnées !

Un spécialiste vous rappelle pour vous accompagner dans votre projet d’investissement en SCPI gratuitement.


Informations

Portail-SCPI est Le Portail indépendant d'information et de conseil sur l'investissement en SCPI.

  • Adresse: 131 Av. Charles de Gaulles, 92200 Neuilly-Sur-Seine
  • Email: contact@portail-scpi.fr
  • Phone: 09.72.54.48.38 (Gratuit)

Joignable

  • Lundi - Vendredi - 9h à 19h
  • Samedi - dimanche - Fermé