L’année 2020 a été difficile pour les produits d’épargne et 2021 ne démarre pas sous les meilleurs auspices, le spectre du confinement et de la reprise d’une courbe épidémique hors de contrôle plane toujours en ce début d’année. De fait, l’année 2021 sera-t-elle compliquée pour les SCPI ?
L’année 2020 a été compliquée pour le secteur de l’immobilier d’entreprise qui a dû faire face à 2 confinements. De nombreux secteurs économiques sont encore fermés et souffrent durement de la crise sanitaire (hôtellerie, restauration, événementiels, tourisme etc…). Le marché de la SCPI a donc logiquement dû composer avec ces éléments et les sociétés de gestion ont dû faire preuve de dialogue et de pragmatisme.
De fait, compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire actuelle, les épargnants s’interrogent et des doutes peuvent apparaître vis-à-vis de la résilience des SCPI en 2021 face à la crise.
Avant d’en tirer des conclusions hâtives, il convient de prendre l’exemple de certaines sociétés de gestion comme Corum AM qui a réussi à maintenir ses objectifs de distribution sur l’ensemble de ses SCPI et analyser d’autres SCPI spécialisées à l’instar de Pierval Santé, Primovie, Activimmo, Atream Hôtels etc..

Comment la crise sanitaire impacte-t-elle les SCPI  Le marché de la pierre papier a logiquement été impacté par la crise du coronavirus, surtout au 2e trimestre 2020 avec une baisse significative de la collecte. Les investisseurs ne souhaitent logiquement pas investir en priorité dans l’immobilier professionnel en pleine période de confinement.
D’après les statistiques les plus récentes de l’ASPIM/IEIF, la collecte de ces véhicules de placement collectif, sur les trois premiers trimestres 2020, s’élève à 4,5 milliards d’euros (contre 8,6 milliards d’euros en 2019).
Le niveau de collecte des SCPI a donc fortement chuté au 2e trimestre 2020. Plus concrètement, le montant cumulé des souscriptions de parts enregistrées pour chaque SCPI au premier trimestre 2020 s’élève à 38 millions d’euros. Il a ensuite chuté à 15 millions d’euros au 30/06/2020.
La collecte des SCPI a bondi de 16 % au 3e trimestre 2020 grâce à une collecte nette de 1,01 milliard d’euros. En ce qui concerne la capitalisation des SCPI, elle s’élève à 69,9 milliards d’euros en 2020.
Néanmoins, malgré toutes les difficultées rencontrées en 2020, les performances globales des SCPI sont restées en moyennes supérieures à 4 % (4,18%).
Les investisseurs ont préféré repousser leurs projets immobiliers (acquisition de logements destinés à la location, souscription de parts de SCPI, etc.) afin de pouvoir bénéficier d’une visibilité plus large.
Au 2e trimestre 2020, le taux de recouvrement de loyers des SCPI ressort à 78 %. Il a reculé par rapport à celui du 1er trimestre 2020 (90,7 % contre 100 % au 4e trimestre 2019) de manière assez logique à cause du premier confinement strict mis en place en France au printemps.

Corum Origin et Corum XL sont sans nul doute les SCPI phares du groupe CORUM. Elles ont affiché respectivement des Taux de Distribution sur Valeur de Marché de 6 % et 5,66 % en 2020. D’ailleurs, la jeune SCPI d’entreprise du groupe, Eurion vient d’enregistrer un taux de rendement annuel record de 10,40 %. C’est la SCPI la plus performante de 2020.
Les 3 SCPI gérées par CORUM AM ressortent grandes gagnantes de la crise du coronavirus pour l’exercice de 2020 et les perspectives pour 2021 ne sont pas négatives loin de là puisque Frédéric Puzin, président fondateur du groupe CORUM, est confiant.
Le groupe CORUM savait dès le début de la crise que de nombreux locataires seraient lourdement impactés par le 1er confinement en France et en Europe. Des solutions adéquates ont été adoptées en vue de réduire au maximum l’impact de la crise sanitaire (échelonnement mensuel des loyers, par exemple).
Frédéric Puzin avait déjà imaginé le pire scénario à l’époque : dans l’hypothèse où 50 % des locataires ne parvenaient pas à verser leur loyer pendant une période de 12 mois, les SCPI CORUM L’Epargne ne pouvaient espérer faire mieux que 4 % de rendement.
CORUM a préféré dialoguer en direct avec ses locataires, au lieu de recourir à la sous-traitance. Les entreprises les plus impactées par la crise ont pu bénéficier de différentes solutions d’accompagnement. C’est ainsi que CORUM a atteint un taux d’encaissement de loyers avoisinant les 100 % en 2020.
À noter que les 3 SCPI du CORUM sont présentes dans 17 pays européens (Corum Origin et Corum XL sont toutes les 2 éligibles au le contrat d’assurance-vie du groupe CORUM Life).

Les SCPI spécialisées Les SCPI de bureaux ont été majoritairement impactées par la première vague de la crise sanitaire liée au Covid-19. La grande majorité de leur portefeuille d’actifs immobilier étant composé de biens concernés par les fermetures d’établissement ordonnées par l’État.
Il existe, en effet, des SCPI thématiques qui ont tiré profit de la situation inédite liée au coronavirus. C’est notamment le cas de la SCPI Pierval Santé (lancée en 2013 et gérée par Euryale AM) investie à 100 % sur le secteur de la santé.
Elle dispose d’un patrimoine immobilier locatif principalement constitué d’actifs y afférents (cabinets médicaux, cliniques, EHPAD et autres établissements sanitaires). Ils sont situés en France, en Allemagne, en Irlande et au Portugal.
La SCPI Primovie se situe dans la même lignée que Pierval Santé. Elle se positionne également sur le marché de l’immobilier de santé. Primovie possède d’ailleurs également des actifs immobiliers en Europe. Les principaux pays ciblés par cette SCPI spécialisée sont l’Allemagne, L’Italie et l’Espagne.

La baisse du rendement des SCPI et du prix de la part des SCPI est un scénario redouté par les investisseurs immobiliers. L’année 2020 a été riche d’enseignement et la résilience du rendement des SCPI face à cette crise inédite en maintenant un rendement moyen supérieur à 4% est un argument concret qui permet d’être optimiste pour 2021.

Benoit Yerle
[email protected]

Benoît Yerle, diplômé en Ingénierie Economique et Financière de l'Université Paris Dauphine et conseiller en gestion de patrimoine depuis 2013. Expert en SCPI, produits financiers et produits exotiques.

CIF : E009507 Orias : 20009087